Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Vous pouvez vous inscrire directement à notre liste de diffusion
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

lundi 20 juin 2022

1612 - [Louis XIII] Histoire entière et véritable [...] pour l'accomplissement du mariage du Roy & de l'Infante - reliure de Lortic

[Anonyme, Fontenay-Mareuil ?] Un gentilhomme ayant charge en la conduicte de la maison dudict Seigneur Duc de Mayenne, Histoire entière et véritable de tout ce qui s'est passé en Espagne pour l'accomplissement du mariage du Roy & de l'Infante, depuis le départ de Monseigneur le Duc de Mayenne, Ambassadeur extraordinaire de leurs Majestez très Chrestiennes, jusques à son retour en France : Ensemble de l’Ambassade de Monsieur de Pizieux.

Paris, veuve Pierre Bertault, 1612. In-8, 53-[2]p.


Edition originale et unique très rare de cet ouvrage d’actualités publié dans la foulée des accords signés à Paris le 12 août 1612 pour le mariage du roi Louis XIII avec l’infante d’Espagne, Anne d’Autriche (ainsi que celui d’Elisabeth, soeur de Louis XIII avec l’infant Philippe). Les mariages seront célébrés par procuration en 1615 et le mariage de Louis XIII sera célébré à Bordeaux le 21 novembre 1615.


Le privilège est daté du 20 août 1612, ce qui montre déjà l’actualité de l’ouvrage, mais les faits décrits concernent aussi ce qui s’est passé en Espagne le 22 août et les jours suivants. Ce récit est considéré comme « minutieux », aves des détails nombreux et les noms des personnages soigneusement mentionnés.


L’ouvrage relate donc « le voyage entrepris par Henri de Lorraine, duc de Mayenne, à la demande de la cour pour demander en mariage l’infante qui devait épouser Louis XIII. 

Partis de Fontainebleau le 7 juin 1612, le duc et sa suite s’arrêtèrent à Bayonne, San-Sébastien, Tholozette, Victoria, Burgos… arrivèrent le 17 juillet à Madrid, où ils furent accueillis par le duc d’Albe, le duc d’Alburquedo, le marquis d’Este… Le 21 du même mois, il fut reçu par le roi, ce dernier lui accordant une longue audience. Ce n’est que le 22 août et les jours suivants que furent célébrées les cérémonies, pendant lesquelles on lut le contrat de mariage entre Louis XIII et l’infante. Ces festivités furent suivies par une remise de cadeaux, qui valut à Catelina de Serda, l’un des plus beaux esprits de la cour d’Espagne, de recevoir une riche enseigne de diamants. Ils quittèrent Madrid le 30 août, séjournèrent à Sigonia, où l’on donna une corrida, puis à Valladolid, … Victoria, Bayonne, Bordeaux, et franchirent les portes de Paris avant d’être reçus par Monsieur de Nevers, de Bassompierre et autres seigneurs de la cour qui accompagnèrent le duc au Louvre où il rendit compte de son ambassade à Sa Majesté.

Le duc de Mayenne ordonna un rapport sur cette relation à un certain Baschelier, qui occupait la charge d’intendant lors du voyage » (Librairie Lardanchet, cat. de 2003, n°55).


Notons d’ailleurs qu’un sonnet se trouve à l’avant dernière page et qu’il est signé B. Toutefois, l’auteur pourrait être le jeune François du Val, marquis de Fontenay-Mareuil (ca.1594-1665) (voir Louis André, Les sources de l’histoire de France. Paris, Picard, 1926. Tome V, n°3257).


Trois exemplaires conservés dans les bibliothèques publiques (Paris, BnF et Mazarine et Carpetras, bibliothèque Inguimbertine).


Notre exemplaire est le seul exemplaire passé sur le marché ces 20 dernières années : il fut présenté par la librairie Lardenchet en 2003 et aux enchères en 2017. Notre exemplaire aura probablement survécu en faisant partie d’un recueil avant d’être relié séparément au XIXe.


Reliure signée Lortic, plein maroquin bleu nuit janséniste, dos à nerfs, roulette en bordure des contreplats, filet sur les coupes, tranches dorées sur marbrures. Etui bordé moderne (n’existait pas en 2017).


Très rare.


VENDU