Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

mardi 30 octobre 2012

RARE INVITATION au sacre de NAPOLEON avec son enveloppe cachetée

Ce document rare faisait partie de notre 13ème catalogue consacré aux autographes, uniquement sur la période Empire


COURONNEMENT DE NAPOLEON 1er 
TRÈS RARE INVITATION OFFICIELLE ORIGINALE AU SACRE DE L'EMPEREUR NAPOLÉON Ier

Exceptionnel document de 1804. Lettre manuscrite, signée par Hugues MARET (1763-1839), Secrétaire d'Etat de Napoléon Ier, 1 page in-4 ; Saint-Cloud, 4 Brumaire an 13 [25 octobre 1804].



 « ... la divine providence et les constitutions de l'Empire ayant placé la dignité impériale héréditaire dans notre famille - écrit ici Napoléon Ier au préfet Florens - nous avons désigné le 11e jour du mois de Frimaire prochain [2 décembre 1804], pour la cérémonie de notre sacre et de notre couronnement... ». L'occasion est idéale, dit encore la lettre, pour « ... rassembler sur un seul point l'universalité des citoyens qui composent la Nation française... [Aussi] désirant que ces solennités reçoivent leur principal éclat de la réunion d'un grand nombre de citoyens distingués par leur dévouement à l'Etat et à notre personne, Nous vous faisons cette lettre pour que vous ayez à vous trouver à Paris avant le 7 du mois de Frimaire... », etc. Précieuse missive, signée par l'Empereur en copie (« signé : Napoléon »), et contresignée de sa main par Hugues MARET, duc de Bassano, alors Secrétaire d'Etat. Document historique exceptionnel, RARISSIME EN ORIGINAL, se rapportant à l'un des plus importants événements du Premier Empire, cérémonie immortalisée dans le célèbre tableau de David, « Le Sacre ».




On joint l’enveloppe dans laquelle était envoyée cette invitation, avec un beau cachet « Napoléon Empereur des Français » au dos. Cette enveloppe a habituellement disparu.




VENDU