Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

mercredi 2 décembre 2020

Pierre de Belloy - Apologie catholique contre les libelles - 1585 - exemplaire de Baluze

 [Etienne Baluze (1630-1718)] Pierre de Belloy, Apologie catholique contre les libelles, déclarations, avis et consultations faites, écrites et publiées par les ligués, perturbateurs du royaume de France, qui se sont élevés depuis le décès de feu Monseigneur, frère unique du roi.

[La Rochelle, Pierre Haultin], 1585. Petit in-8, 328-[8]p & 1 tableau dépliant.

Une des trois éditions à la date de 1585, probablement l’édition originale. Il en existe une de 322p et une autre de 124f. Cette dernière et la nôtre ont une vignette protestant avec la devise « Dieu par le temps retire vérité », et il semble difficile de dire laquelle des deux est l’originale, la nôtre ou l’autre ? L’histoire de cette vignette est intéressante car elle a traversé les publications protestantes de la seconde moitié du XVIe siècle. Haultin a fait faire la copie très fidèle que nous retrouvons sur cet exemplaire.

Pour cette édition, nous avons identifié trois exemplaires à la BnF, à la BM Versailles et à la Bibliothèque Stanislas de Nancy. Cette édition porte un achevé d’imprimé daté du 12 juillet 1585.

Ce pamphlet, pourtant écrit par un catholique, fut publié clandestinement à La Rochelle et les ligueurs le considérèrent immédiatement comme diffamatoire. En 1587, Bellarmin dénonce ce libelle, considérant Belloy comme hérétique. Sous la pression du duc de Guise, Henri III le fit enfermer à la Conciergerie, puis il fut transféré à la Bastille, sans être jugé. Il s’évade en 1591.

Très intéressante provenance : Etienne Baluze, avec son ex-libris manuscrit « Stephanus Baluzius Tutelensis ».

Reliure plein veau moucheté XVIIIe, dos à nerfs orné, pièce de titre maroquin, tranches rouges. Ex-libris légèrement rogné lors de la nouvelle reliure. Petits défauts, accroc à une coiffe, petit travail de vers en fond de cahier, caressant le texte.

Très rare ouvrage avec une belle provenance.

Prix : 850 euros