Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

mercredi 4 septembre 2019

La Gazzette Françoise Par Marcellin Allard Foresien - 1605

Marcellin Allard, La Gazzette Françoise Par Marcellin Allard Foresien.

S.l., s.n. [Paris, imprimerie de Pierre Chevallier], 1605. Petit in-8 (16.5*11cm). Titre-[16]f-portrait-370-[6]f.

Edition originale et unique de cet important ouvrage, exemplaire provenant de la famille de l’auteur. Allard (vers 1550-1610) était parfois considéré comme le premier écrivain de Saint-Etienne mais il en est plutôt le deuxième, le premier étant Léonard Janier qui était curé. Il est amusant de noter que Testenoire-Lafayette, qui fut propriétaire de cet exemplaire, a justement écrit une plaquette sur Janier. L’ouvrage est dédié à monsieur de Roissieu. On ne sait pas de qui il s’agit précisément si ce n’est un membre de la famille de la femme de l’auteur, Hélène de Roissieu (1560-1650).
Très beau frontispice signé Charles de Mallery dont la qualité graphique est considérée comme « exceptionnelle pour l’époque » (René de Livois, Histoire de la Presse française. Paris, Les Tempes de la Presse, 1965. I, 24). Le portrait est aussi gravé par Mallery d’après Daniel Dumonstier (noté du Monstier), considéré comme le « plus excellent crayonneur de l’Europe ».
« La Gazzette d’Allard, comme l’observe M. de Chantelauze, précéda de vingt-cinq ans environ le premier numéro de la Gazette de France de Renaudot ; ce mot, employé depuis quelques années à Venise, pour désigner les journaux quotidiens qui venaient d’y faire leur première apparition, paraît pour la première fois en France en tête du livre de notre compatriote. »  « C’est une sorte de poëme héroï-comique en prose, hérissé de citations latines et italiennes, et surtout de proverbes espagnols et de vieux dictons en patois gagat. » (Descreux, Notices bibliographiques stéphanoises. Saint Etienne, Constantin, 1868, p11.).

On joint une copie du privilège, non reproduit dans l’édition, faite par le bibliophile Testenoire-Lafayette en 1893, sur les pièces originales (3p¼ in-folio).


Provenances :
Louis Allard de Monteille (1650-1729) : ex-libris manuscrit sur le feuillet après le titre. Il s’agit du petit-fils de l’auteur, fils du plus jeune fils de l’auteur, Pierre (mort en 1684), qui se distingua à la bataille de Saint-Godard en 1664.
Pierre-Alexandre Gratet-Duplessis (1792-1853), recteur de l’académie de Lyon : mention manuscrite de Bréghot du Lut
Claude Bréghot du Lut (1784-1849), avocat et littérateur français : mention manuscrite en garde.
Claude-Philippe Testenoire-Lafayette (1810-1903), grand bibliophile forézien : mention manuscrite d’un libraire en garde & copie autographe du privilège du roi faite en 1893.
Félix Thiollier (1842-1914), érudit stéphanois : mention manuscrite d’un libraire.

Reliure pleine basane XVIIIe, dos à nerfs orné, pièce de titre maroquin, tranches rouges. Une coiffe abîmée, restaurations à la coiffe inférieure et aux mors, papier un peu jauni, rousseurs. Quelques notes anciennes, parfois partiellement coupées au moment de la reliure du XVIIIe.

Un seul exemplaire passé en vente publique depuis 50 ans (bibliothèque romantique Dumas, novembre 1999). On trouve une dizaine d’exemplaires dans les bibliothèques publiques françaises et on trouve peu en collections privés (nous trouvons la trace de 6 exemplaires dont un est maintenant aux archives départementales de la Loire).

Rare exemplaire aux provenances multiples et intéressantes
Prix : 4500 euros.