Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

lundi 24 novembre 2014

[Princes de Rohan - Reliure aux armes] J-B Gibert - Mémoire sur les rangs et les honneurs de la Cour - 1771 + réponse de Géorgel

Joseph-Balthasar Gibert, Mémoire sur les rangs et les honneurs de la Cour; Pour servir de réponse aux trois derniers Chapitres du Traité des preuves qui servent à établir la vérite de l'Histoire, par le P. Henri Griffet [suivi de] Jean-François Géorgel, Réponse à un écrit anonyme, intitulé : mémoire etc.
S.l., s.n., s.d. [1771] & Paris, Le Breton & Duchesne, 1771. In-8, 1f-137p-VIII-228p.




Edition originale de ces deux ouvrages autour de la polémique sur le titre de Prince de Rohan. En effet, la famille Rohan a voulu prouver son ascendance royale bretonne et obtenir que ce titre de prince soit clairement reconnu. Cela posa problème à de nombreuses personnes et le premier texte en est un des exemples les plus révélateurs. Gibert s'attache à montrer, en citant les documents, que la famille de Rohan n'était pas parmi les premières, concluant notamment : « L'ancienneté [de la maison de Rohan], ses illustrations, lui donneront toujours les droits les plus incontestables à tous les honneurs que  peut prétendre la haute Noblesse; mais elle n'a aucun titre pour en avoir de supérieurs... ».
L'abbé Géorgel fut co-adjucateur du cardinal Louis-René-Edouard de Rohan. Il prit donc naturellement la défense de la famille Rohan en publiant sa réponse. Il s'agit d'une étude, partisane, sur cette famille. L'ouvrage fut semble-t-il très modifié jusqu'au dernier moment car il y a de nombreux cartons, et même un cahier de 10 feuillets au lieu de 8.




Provenance : Abbaye de Saint-Victor, Paris, avec les armes de l'abbaye répétées sur le dos (OHR 1493-2). Les armes du haut sont surmontées des lettres B S V signifiant « Ex biblioth. Sancti. Victoris », devise qu'on retrouve abrégée sur le tampon encré, ici sur le faux-titre du premier texte.




Reliure plein veau d'époque, dos aux armes, pièce de titre, tranches rouges, manque de cuir à la coiffe inférieure et en bout d'un mors, épidermures, trous de vers dans le dos. Papier bien conservé, belles marges, quelques feuillets mouillés en marges en fin d'ouvrage. Pas de page de titre sur le premier ouvrage, sans manque.

Bonne réunion des deux textes de cette controverse dans une jolie reliure
Prix : 300 euros (contact : benoit@troisplumes.fr)