Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

mardi 7 décembre 2021

Cureau de la Chambre - L'art de connoistre les hommes & Le Système de l'âme - 1662-1664

  Marin Cureau de la Chambre, L’art de connoistre les hommes & Le Système de l’âme, seconde partie de l’art de connoistre les hommes.

Paris, Jacques d’Allin, 1662-1664. 2 vol. In-4, [16]-471-[1]p & [27 y compris le front. et le priv.]-[1bl]-523-[7]p.


Edition originale des deux volumes, avec titre renouvelé pour le premier. Le premier volume fut en effet imprimé et vendu en 1659 par Pierre Rocolet, mort le 18 janvier 1662. On peut donc supposer que Jacques d’Allin a racheté le stock pour le remettre en vente, certainement avec l’aval de Cureau de la Chambre qui a donc édité chez lui le second volume. Il est amusant de voir que le premier volume fut dédié au célèbre Nicolas Fouquet dont la disgrâce eut lieu le 5 septembre 1661, soit avant la remise en vente du tome 1. Le second volume est dédié à Louis XIV.

Notre exemplaire comporte trois spécificités. Tout d’abord la page de titre du second, mentionnant « seconde partie de l’art de connoistre les hommes ». Si l’ouvrage est bien connu comme étant une suite et que des références anciennes le présentent comme tel, nous n’avons, à ce jour, trouvé aucun autre exemplaire avec une telle page de titre, bien que celle du tome 1 ait la mention de « première partie » dès 1659. Ensuite, par voie de conséquence, les volumes sont bien tomés 1 & 2. Nous n’avons pas trouvé non plus trace d’un exemplaire d’un l’un ou l’autre volume portant la mention d’un tome sur le dos. Enfin, les deux volumes, bien qu’ayant une reliure légèrement différente, portent un ex-libris d’époque « De Marolles ». Les deux premières spécificités et la qualité du papier (à grandes marges et globalement très blanc) nous font penser qu’il s’agit forcément d’un exemplaire donné par l’auteur à un de ses proches.

Nous pensons donc qu’il s’agit vraisemblablement de Michel de Marolles (1600-1681), malgré le côté enfantin de l’écriture. En effet, Marolles possédait une des plus belles bibliothèques de son temps. Elle est citée dans l’ouvrage d’Albert de la Fizelière, Rymaille sur les plus célèbres bibliothèques de Paris en 1649 (Paris, Auguste Aubry, 1869. P.100-102, n°201). Cette bibliothèque reçut notamment des ouvrages de nombreux auteurs de son époque dont Marolles fit la liste. Cette liste a été publiée dans ses mémoires et on y trouve Marin Cureau de la Chambre et son fils Pierre, abbé de la Chambre (Mémoire de Michel de Marolles. Amsterdam, 1755. Tome III, p.245). Rappelons d’ailleurs que l’abbé de la Chambre fut l’exécuteur testamentaire de Michel de Marolles. Rappelons aussi que Marolles est un des grands traducteurs du XVIIe siècle et surtout un des plus grands collectionneurs d’estampes. Sa collection donna naissance au Cabinet des Estampes de la BnF.

Notons deux petites corrections manuscrite dans le tome 1 (p.233 & 461) qu’on ne retrouve pas sur les deux exemplaires de la BnF.

Reliure pleine basane d’époque, dos à nerfs orné, tranches mouchetées, manques aux coiffes et coins du tome 2. Les deux reliures sont légèrement différentes mais sortent assurément du même atelier (la roulette sur les coupes est identique). Papier resté globalement très blancs, quelques cahiers un peu jaunis.


Rare exemplaire.


1500 euros