Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

lundi 19 mars 2018

Fabre du Bosquet - Air déphlogistiqué - 1785 - EO maroquin d'époque

Fabre du Bosquet, Mes idées sur la nature et les causes de l’air déphlogistiqué ; D’après les effets qu’il produit sur les animaux, en prolongeant leur force & leur vie.
Londres [i.e. Paris], s.n., 1785. In-8, [2]-110-[2]p.

Edition originale de cet ouvrage d’Alchimie publiée par F. D. B. G. D. L. G. F. D. F., i.e. Fabre du Bosquet, gentilhomme de la grande fauconnerie de France. L’ouvrage se situe en plein développement de la chimie moderne. Lavoisier vient alors de diviser l’eau en oxygène et hydrogène (1783) et a découvert le principe de l’oxydation. Cet ouvrage repose sur la phlogistique, théorie selon laquelle il y a un élément-flamme au sein des corps combustible. Dès 1775, Lavoisier contredit cela puisqu’il affirme que la combustion est due à un élément extérieur, à l’air déphlogistiqué, appelé depuis oxygène.

Dès le début de l’ouvrage, on se rend compte que l’auteur a pour objectif la prolongation de la vie des hommes et des animaux. Tout animal devrait pouvoir vivre plus longtemps, il parle de 5 fois, dans l’air déphlogistiqué. Il croit que « l’aspiration fréquente d’air déphlogistiqué pourrait devenir très favorable à la conception , et peut-être plus sensiblement encore à former des hommes aussi robustes qu’intelligents » (p.91)  ou bien encore : « Les effets de l’air déphlogistiqué nous portent d’une manière bien naturelle à penser que s’il était possible de corporifier et de rendre sensible le fluide vivifiant qu’il contient, on aurait très certainement trouvé la panacée universelle, dont les Philosophes hermétiques nous ont décrit la puissance, les vertus et les merveilleux effets » (p.96).

Exemplaire avec corrections manuscrites, probablement de l’auteur, aux pages 8, 30, 35, 56, 57, 62, 65, 85, 94. Ces corrections sont parfois des ajouts de notes assez longs.

Reliure plein maroquin, dos lisse orné, filets en bordure des plats, roulettes sur les contreplats, tranches dorées, papier bien conservé. Exemplaire vraisemblablement réemboité dans une reliure ou mal restauré anciennement dans sa reliure d’origine, cuir du premier plat en partie décollé du carton près du dos.

Seuls 7 exemplaires sont répertoriés dans les bibliothèques publiques françaises.
Ouvrage rare, surtout en maroquin d’époque.
Prix : 1500 euros (contact : benoit@troisplumes.fr)