Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

samedi 1 janvier 2011

[Aux armes] Charles Pajot - Tyrocinium eloquentiae [etc.] - 1648 - Aux armes de Proust de Chambourg, avec autographe


Pajot Charles (R.P.), Tyrocinium eloquentiae sive rhetorica nova et facilitor. Blois [Blesis], F de la Saugère, typographe du roi, 1648.
In-16, 120*70, 358pp+6ff nc (table).



Deuxième édition. L’originale date de 1646, éditée au même endroit et tout aussi rare.
Charles Pajot (1609-1686) est un jésuite, auteur de nombreux ouvrages pour l’étude du latin et du grec : dictionnaires, syntaxe, rudiments, art poétique. La plupart de ces livres sont écrit en latin. Entré dans les ordres en 1626, il enseigna les humanités puis la philosophie pendant très longtemps. Il enseignait encore en 1675 à la Flèche. On pourrait traduire le titre de ce livre par « Introduction à l’éloquence ou rhétorique nouvelle et facile ».



   


Reliure plein veau brun (XVIII°), dos à nerfs orné, double filet d’encadrement sur les plats, roulette sur les coupes, toutes tranches dorées.

Reliure aux armes d’Aymon Proust de Chambourg (mort en 1762), issu d’une lignée de professeurs. Les armes sont présentes sur le dos, entre chaque nerf mais ne sont ici pas reproduites sur les plats. De plus, son ex-libris gravé est relié dans les feuillets du début. Il porte la mention « Ex-libris Aymonis Proost Vel Proust De Chambourg Militis In Legibus Tertiae Stirpis Apud Aurelios Professoris Et Rectoris ». (L’exemplaire comporte aussi deux signatures manuscrites Bretanger et H[enr]y Alby.)

Restaurations aux coins, coiffes, sur le haut du dos (le blason supérieur a perdu une petite partie), tranchefile supérieure changée. Papier en bel état, léger jaunissement général, quelques rares rousseurs.


L’exemplaire est enrichi de notes autographes, écrites par Aymon Proust de Chambourg et son fils, d’une écriture très fine. Les trois premiers feuillets, reliés au début, devant l’ex-libris, sont des notes de lectures, en latin, vraisemblablement écrites par Aymon. Il semble que ces trois feuillets aient été insérés au moment de la reliure (20 lignes environ par feuillet).



 

Le quatrième feuillet, à la fin de l’ouvrage, est écrit en français et concerne la famille de l’auteur, Pajot que connaissait la famille de Chambourg : ses origines bourgeoises, ses liens avec une famille de fermiers des postes (les Roulliers ?). Il y est clairement parlé aussi de « Aymon Proost ou Proust de Chambourg professeur à Orléans mon père » (cf ci-dessous). Ce texte est plus long, et fait 35 lignes.

Bel ouvrage
VENDU