Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

samedi 1 janvier 2011

[Manuscrit de Médecine] Traité des médicamens et la manière de s'en servir - ca.1720

Anonyme, traité des médicamens et la manière de s'en servir pour la guérison des maladies. Avec les formules et doses pour la composition des médicamens tant internes qu'externes.
S.d. (ca.1720). In-16 (14*9.5cm), [2]-543-[11]p.



Manuscrit inédit attribué par une note ancienne (ca.1900) au médecin du roi François Chicoyneau. Nous n'avons pu déterminer si ce manuscrit était bien de sa main ou non et nous y retrouvons des morceaux du médecin Helvetius que Chicoyneau devait forcément connaître.
Quoiqu'il en soit, ce manuscrit est dans la veine des livres publiés à la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe siècle, tels que le Traité des médicamens de Daniel Tauvry (1699) ou le Traité de la matière médicale de Pitton de Tournefort (1717) par exemple.





Il est divisé en plusieurs parties, plus ou moins longues (liste non exhaustive) : 
  • des cardiaques et alexipharmaques
  • des céphaliques
  • des carminatifs
  • des antiscorbutiques
  • des hépatiques et des spléniques
  • des vermifuges
  • des antivénériens
  • des masticatoires
  • usage du lait en général
  • usage du lait de vache
  • usage du lait de chèvre
  • usage des eaux minérales
  • usage des eaux de Bourbon L'Archambault
  • usage des eaux de Balaruc
  • usage des eaux de Plombière
  • usage des eaux de Millefleurs
  • les bains domestiques
  • composition de quelques remèdes (teintures, sirops, régules, etc.)
Une vingtaines de pages ont été laissées blanches. Une main, probablement XIXe, a écrit sur trois d'entre elles. En étudiant de plus près le manuscrit, on se rend compte que les parties sur le lait et les eaux (bains compris) sont reprises du livre de remèdes de Jean-Adrien Helvetius (1661-1727), médecin du duc d'Orléans, légèrement augmentées (sur Balaruc et Plombière par exemple, même si ce ne sont que quelques pages).  Pour les autres parties, nous n'avons rien trouvé de similaire dans les ouvrages imprimés. Est-ce le manuscrit d'un médecin voulant reprendre les parties intéressantes d'Helvetius et compléter avec son travail? Ce médecin est-il Chicoyneau comme le dit la note? Helvetius et Chicoyneau se connaissaient probablement puis que le premier était le médecin du duc d'Orléans, duc qui envoya le second pour lutter contre la peste à Marseille. Peut-être ont-ils travaillé ensemble?
Ce volume serait par ailleurs un troisième volume comme le dit la table. Il ne poste néanmoins pas de tomaison sur le dos.




Reliure plein veau de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre, tranches rouges. Reliure restaurée aux coiffes, mors fendillés.

Beau manuscrit, rare
VENDU