Suivez-nous sur Twitter et Facebook




Suivez nous sur ,
sur Facebook ou en vous inscrivant sur le blog (colonne de droite)
Envoyez nous un mail pour recevoir nos catalogues.
Ce site ne regroupe qu'une partie de notre stock. Le stock complet est visible en cliquant ici.

samedi 1 janvier 2011

1713 - Mémoires du comte de Grammont - année de L'EO - note de Didot


Antoine Hamilton, Mémoires de la vie du comte de Grammont contenant particulièrement l'histoire amoureuse de la cour d'Angleterre sous le règne de Charles II.
Cologne, Pierre Marteau, 1713
In-12, IV-426pp-1ff
Exemplaire provenant de la bibliothèque d'Antoine Rochebilière, resté dans sa famille depuis.



Edition parue la même année que l'originale. Les bibliographes n'ont pas tous le même avis sur les trois éditions, très proches, puisqu'on ne les distingue que par trois petits détails. Il semble néanmoins que celle-ci ne soit généralement pas regardée comme l'originale et que la question se pose sur les deux autres. Rochebilière avait au moins un exemplaire de chaque (n°2188 à 2190 de son catalogue).

Une page très annotée par Didot

Ce fut Hamilton, beau-frère de Grammont, qui écrivit ces mémoires, à la demande de Grammont lui-même. Il fut difficile de les publier car Fontenelle refusait de laisser paraître l'ouvrage. Grammont réussit à faire lever l'interdiction, mais l'ouvrage ne fut publié que six ans après sa mort.


Note de Rochebilière

Reliure plein veau, dos à nerfs orné, coiffe supérieure manquante, fente en tête d'un mors, trou de vers en pied de dos sans atteinte au papier. Bel exemplaire, rousseurs.


Provenances : 
  • [Louis] Parmentier de la Motte, avocat. Ex-libris manuscrit sur le titre. Probablement celui qui était procureur du Roi en 1758
  • Ambroise-Firmin Didot, avec des notes sur les 179 premières pages (en vue de la réimpression de 1851 ou 1857?)
  • Antoine Rochebilière, avec une note autographe sur le contre-plat.
  • Auguste Raffet, bibliothécaire, fils du peintre et gendre de Rochebilière.
Référence : Rochebilière, 2190; Tchémerzine, VI, 172-173.

Bel exemplaire avec les notes de Didot
VENDU